The Reincarnated Assassin is a Genius Swordsman – Novel Chapitre 96

Lisez le dernier manga The Reincarnated Assassin is a Genius Swordsman – Novel Chapitre 96 chez PhenixScans . Le manga The Reincarnated Assassin is a Genius Swordsman – Novel est toujours mis à jour sur PhenixScans . N'oubliez pas de lire les autres mises à jour de mangas. Une liste des collections de mangas PhenixScans se trouve dans le menu Manga List

[ Traducteur – Greedy ]

Chapitre 96

Le terrain d'entraînement resta silencieux alors que Raden s'effondrait, les dents brisées, et que la belle flamme qui remplissait l'espace s'éteignait.

« Wahhh ! »

« Raon ! Raooon ! »

« Jeune maître ! »

« Il a gagné ! Le jeune maître Raon a gagné ! »

Les premières à briser le silence furent Sylvia et les servantes du bâtiment annexe. Puisqu'elles étaient les plus angoissées par la situation, elles semblaient prêtes à pleurer et à courir vers le terrain d'entraînement.

« Raon ! »

« Raon ! »

« Kyaaa ! »

Sans prêter attention aux regards des membres de la lignée directe et des collatéraux, elles criaient et hurlaient de joie.

Leur voix claire était un cri de liberté, brisant l'oppression qu'elles subissaient jusqu'alors.

« Raooon ! »

« Woahhhh ! »

Les cris qui suivirent venaient de différents endroits du terrain d'entraînement. C'étaient les voix des apprentis épéistes qui avaient été avec Raon pendant plus de trois ans.

« Monsieur Raon ! »

« Raon ! »

« Rawrrr ! »

Lignée directe, collatéraux, familles vassales, et même les enfants recommandés de l'extérieur criaient le nom de Raon à l'unisson.

« Hmph ! C'est le minimum qu'il puisse faire. Après tout, c'est le meilleur apprenti épéiste. »

Burren se pencha en arrière sur sa chaise et hocha la tête.

« Je savais depuis le début qu'il allait gagner. »

« Hmm, mais n’avez-vous pas trop crié pour dire cela ? »

Le majordome de Burren inclina la tête en souriant.

« 'Raon, je ne te pardonnerai pas si tu perds ici. Je suis le seul contre qui tu vas perdre !' C'est ce que vous avez dit au début. »

« Ç-ça… »

« 'Bats-toi, casse-le ! Fais descendre cet enfoiré d'un cran !' C'est ce que vous avez dit plus tôt, et quand le jeune maître Raden s'est effondré, vous avez crié avec un 'Waaaah !' »

« A-arrête ! »

Burren fronça son visage rougi.

'Je ne me rappelle pas...'

Il semblait qu'il était trop excité car il ne se souvenait pas du tout.

Cependant, il ne pensait pas avoir tort. Puisque Raon était devenu le meilleur apprenti épéiste du cinquième terrain d'entraînement à sa place, il était tout naturel qu'il batte un membre de la lignée directe aussi minable.

« Je ne suis pas le seul à avoir fait cela. Tous les apprentis épéistes crient le nom de Raon en ce moment… »

« Hmph, donc tu n'as pas pu contrôler tes émotions et tu as crié ainsi. Tu es encore un bébé. »

Martha, qui était assise devant lui, se retourna et ricana.

« Tu es vraiment pathétique. Tu devrais utiliser une tétine à partir de maintenant, et ne dis à personne que tu me connais. »

« Keh, Martha Zieghart… »

« Dame Martha. »

Le majordome de Burren désigna la rambarde devant Martha. La rambarde aurait dû être cylindrique, mais elle était déformée avec une marque clairement visible—laissée par un poing.

« N'avez-vous pas saisi cela avec votre main ? Il semble que Dame Martha était aussi assez excitée. »

« N-non, je ne l'étais pas. Quel genre de connerie est-ce ? »

Martha secoua violemment la tête, jurant avec une expression clairement troublée.

« Pourquoi serais-je excitée en regardant un duel à l'épée d’un aussi bas niveau ? Hah, tu me prends pour un gamin ou quoi ? »

Elle le nia avec véhémence.

« Martha, il est inutile de prétendre que tu ne l'étais pas. J'ai aussi entendu que tu criais des grossièretés. »

« C'est toi qui fais semblant. Bats-toi avec-moi si tu n'aimes pas ça ! »

« Raon. »

Burren et Martha, qui grognaient l'un contre l'autre, tournèrent la tête en même temps en entendant une petite voix venant du bas.

« Raon. »

Avec ses mains autour de sa bouche, Runaan Sullion continuait d'appeler le nom de Raon.

« Raon. »

Il n'y avait aucun moyen qu'il puisse l'entendre même avec ses mains là, pourtant Runaan continuait de crier le nom de Raon.

« Haa… »

« Hmm… »

Après avoir vu Runaan, qui encourageait honnêtement et sans réserve Raon, Martha et Burren baissèrent leurs mains.

« Tsk. Ça ne servait à rien de regarder ce duel à l'épée. C'était un combat de si bas niveau. »

Martha se gratta maladroitement la tête et se leva.

« Hé, yeux de poisson mort ! »

Elle posa ses pieds sur les chaises devant elle, où étaient assis les épéistes d'avant.

« Ne vous avais-je pas dit ? Que les résultats seraient intéressants. »

« Ah… »

« Ç-ça… »

Les épéistes baissèrent la tête, incapables de répondre.

« Si vos compétences sont mauvaises, vous devriez au moins être malins. Mais comme vous avez des yeux de poisson mort, il vaudrait mieux vous entraîner beaucoup pour survivre à l'avenir. »

Après avoir ri des épéistes, elle quitta le terrain d'entraînement.

« Quel tempérament. »

Burren secoua la tête et se leva. Martha n'agissait docilement qu'en face de Raon, et elle était devenue plus violente qu'avant envers les autres.

« Haa… »

Il tourna la tête pour regarder Raon debout au centre du terrain d'entraînement.

La façon dont il se tenait avec confiance, en regardant autour du terrain d'entraînement, lui rappelait comment il avait arrêté le Démon Assoiffé de Sang tout seul.

'Je ne pourrais jamais oublier ça. Je vais rembourser cette dette tout au long de ma vie. Cependant, je n'abandonnerai jamais.'

Burren serra le poing et fixa le dos de Raon.

« Je vais certainement te rattraper. »

***

« Hmm ! »

Glenn se redressa du dossier de la chaise. Ses pupilles étaient plus grandes que d'habitude, et ses sourcils étaient abaissés.

C'était une réaction extrême quand on sait qu'il changeait rarement d'expression.

« M-mon seigneur. »

Roenn regarda Glenn avec un menton tremblant.

« La chose que le jeune maître a utilisée au début, au milieu du Jeu de jambes de la Rivière—n'était-ce pas les Pas de l'Harmonie Suprême ? »

« …C'était le cas. »

« Gasp ! »

Roenn avait toujours gardé un sourire sur son visage, mais son expression calme était brisée. Il s'exclama devant l'absurdité de ce que Raon avait fait.

« Hmm… »

Glenn fronça les sourcils. Ce qui l'avait le plus surpris ce jour-là n'était pas le fait que Raon avait battu Raden avec une différence écrasante.

C'était le fait qu'il avait utilisé les Pas de l'Harmonie Suprême qu'il lui avait enseignés seulement deux semaines auparavant.

Les Pas de l'Harmonie Suprême étaient une technique de déplacement que Glenn avait créé une fois qu'il avait atteint le niveau de Transcendant après avoir brisé le mur démoniaque. C'était un art martial avancé

qu'un artiste martial moyen ne pourrait même pas apprendre, même s'il essayait toute sa vie.

'Cependant…'

Raon avait réussi à l'acquérir en seulement deux semaines.

C'était suffisamment impressionnant pour que Glenn soit émerveillé et surpris, malgré son manque d'émotion.

'Je pensais que cela prendrait au moins six mois.'

Glenn haleta, regardant Raon se tenir là en toute confiance. Il s'attendait à ce qu'il l'utilise au plus tôt dans six mois.

'Deux semaines, hein.'

C'était la première fois qu'il faisait une erreur après avoir atteint le niveau de Transcendant. C'était absurde, mais cela le faisait sourire.

'Et la technique d’épée…'

Raon avait utilisé le véritable sens de l'Épée Relieuse d’Étoiles à la fin. Un garçon de quinze ans, qui n'était même pas encore qualifié comme épéiste, avait utilisé le véritable sens de la technique d’épée. Il était

impossible pour lui de ne pas être surpris.

« I-il est vraiment incroyable. Les Pas de l'Harmonie Suprême, l'Épée Relieuse d’Étoiles, et la flamme à la fin… »

Roenn était trop étonné pour finir sa phrase.

« Ahem, ce n'est pas si incroyable. Les Pas de l'Harmonie Suprême ne sont qu'à une étoile, et au début de la première étoile en plus. Il a encore du chemin à parcourir avec l'Épée Relieuse d’Étoiles. Si Raden avait

utilisé une autre technique d'épée flexible, il n'aurait pas perdu aussi facilement. »

Glenn cacha son expression surprise et secoua la tête avec son apparence habituelle.

« Que voulez-vous dire par 'ce n'est pas si incroyable'. Le visage de mon seigneur est… Heh. »

Roenn sourit de manière tordue avec ses yeux et cacha sa bouche.

« Je te dis que ce n'est pas le cas. »

Glenn tourna la tête en caressant ses joues. Il semble que la personnalité de Roenn commençait à ressembler à celle de Rimmer après avoir passé autant de temps avec lui récemment.

[Le duel à l'épée se termine par la victoire de Raon Zieghart !]

Le maître de cérémonie, qui était resté bouche bée, se souvint de son rôle et déclara la victoire de Raon. Les gens commencèrent à crier de partout.

« Woaaah ! »

« Raon ! »

« Raooon ! »

Les jeunes voix venaient des enfants.

« Ces enfants… »

Les apprentis épéistes qui avaient été avec Raon criaient tous à l'unisson, indépendamment de leur position; lignée directe, collatéraux, familles vassales, et enfants recommandés de l'extérieur.

« C'est la première fois que je suis témoin d'une telle chose. Non, je pense que c'est la première fois qu'un collatéral est acclamé par tout le monde. »

« Hmm… »

Glenn hocha lentement la tête.

'En effet…'

Il y avait eu des occasions où un collatéral obtenait des accomplissements ou gagnait un duel, mais c'était la première fois qu'un collatéral était acclamé par la lignée directe, les collatéraux, les familles vassales, et

les enfants recommandés en même temps.

C'était une journée avec de nombreux événements mystérieux.

« J'espère que les autres peuvent devenir unis comme eux. »

« … »

Glenn ne répondit pas. Puisqu'il avait l'habitude de régner en dictateur lorsqu'il était infecté par l'énergie démoniaque, une telle chose était impossible pour lui.

Il les avait séparés par la force et le sang pendant longtemps, et il était trop vieux pour changer cela maintenant.

Cependant, il pouvait voir la lumière au bout du tunnel.

Si c'était Raon, il pensait qu'il changerait un jour la maison. Après tout, il savait à quel point les collatéraux étaient traités injustement malgré leur naissance en tant que membres de la lignée directe.

« Mon seigneur, le duel à l'épée est terminé ! »

Le maître de cérémonie s'agenouilla sous la plate-forme et s'inclina. Tout le monde sur le terrain d'entraînement regarda Glenn.

« Hmm ! »

Glenn se leva. Il était temps de célébrer le vainqueur, bien qu'il doive d'abord s'occuper du tricheur qui avait interféré avec le noble combat.

Whir !

Le regard menaçant de Glenn se dirigea vers Balder, assis à l'ouest.

***

Raon monta sur la plate-forme avec le maître de cérémonie, qui soutenait Raden inconscient.

‘Il a l'air effrayant.’

Glenn était encore plus impassible que d'habitude. Il semblait mécontent de la situation actuelle, car une atmosphère effrayante l'entourait.

« Est-ce à cause de ma victoire, ou… »

Il était déjà conscient du fait que Glenn ne l'aimait pas. Cependant, il ne manquerait jamais de récompenser un mérite ou de laisser une faute impunie.

Même s'il était mécontent de sa victoire, il ne devrait pas être assez mesquin pour agir de manière ouvertement effrayante.

Tremblement !

Glenn se leva sur la plate-forme, et l'atmosphère du terrain d'entraînement devint extrêmement sèche. On avait l'impression d'être dans une bibliothèque, car on n'entendait pas un seul son.

« Raon Zieghart a remporté le duel à l'épée d'aujourd'hui. »

« Woooaaah ! »

Les apprentis épéistes crièrent encore plus fort lorsque Glenn le déclara, bien que la plupart des membres de la lignée directe et collatérale restaient silencieux en les regardant.

« Je vais révéler la condition que Raon Zieghart avait fixé pour ce duel à l'épée. »

La condition fixée par chaque épéiste lors d'un duel à l'épée était révélée après le match. Les gens se turent, impatients d'entendre la condition.

« Raon Zieghart voulait que Raden s'agenouille et s'excuse auprès de Sylvia et des servantes du bâtiment annexe pour les problèmes qu'il a causés au bâtiment annexe. Il voulait également que le Vrai Palais Martial

n'interfère plus jamais avec le bâtiment annexe. »

« Uh… »

« Hmm… »

Les gens restèrent sans voix en regardant Raon.

« C'était la condition ? »

« Des excuses ? »

« Hein ? Des excuses aux servantes ? »

La condition habituelle d'un duel à l'épée était tout ce que possédait l'adversaire.

Puisque c'était une question de fierté, cela concernait généralement la richesse de l'adversaire, leur meilleure arme, ou la rupture de leurs bras ou de leur centre d'énergie.

Cependant, Raon ne voulait que des excuses, et pas même dirigées vers lui. Il voulait juste des excuses pour sa mère et des servantes insignifiantes.

Les gens étaient choqués, car c'était la première fois qu'ils entendaient une telle condition. Ils ne pouvaient que regarder Raon, stupéfaits.

« Des excuses lors d'un duel à l'épée ? C'est un imbécile. »

« Je sais, n'est-ce pas ? Il est juste comme Sylvia. »

Les membres de la lignée directe et des puissantes lignées collatérales se moquaient de lui.

« …… »

Les familles vassales ne disaient rien.

« Raon Zieghart, hein… ? »

Les collatéraux impuissants qui avaient été évincés du centre, et les épéistes de l'extérieur qui avaient été faibles depuis le début, gravaient profondément le nom de Raon dans leur esprit.

« Puisque le duel à l'épée est terminé, cette condition doit être remplie. »

« Keuh ! »

Glenn claqua des doigts et Raden, qui était allongé par terre, cracha du sang et ouvrit les yeux.

« O-Où suis-je ? Argh ! P-Pourquoi suis-je ici… ? »

Comme ses dents étaient cassées, Raden parlait en bégayant.

« Sylvia et les servantes du bâtiment annexe doivent s'avancer. »

Sylvia, Helen et les servantes se redressèrent en entendant l'ordre de Glenn. Elles se contentaient de rester là, essayant de lire l'atmosphère.

« Descendez sur le terrain d'entraînement. »

« Ah, oui ! »

Sylvia hocha la tête. Elle guida les servantes vers le terrain d'entraînement.

« Ah… »

« Comment cela a-t-il pu arriver ? »

« Madame, je suis trop nerveuse pour marcher. »

N'ayant pas l'habitude d'être au centre de l'attention, elles étaient nerveuses et hésitaient à monter sur la plate-forme.

Raon se retourna pour croiser le regard de Sylvia, Helen et des servantes. Il leur dit avec ses yeux que tout allait bien, afin qu'elles puissent marcher fièrement.

« Hmm… »

« Calmez-vous tout le monde. Nous n'avons rien fait de mal. »

« Oui, madame. »

Il semblait que son regard avait un effet, car Sylvia et les servantes commencèrent à marcher plus naturellement. Elles se tinrent à côté de Raon et s'inclinèrent devant Glenn.

« Nous sommes arrivées. »

Glenn hocha la tête et regarda Raden, qui était encore perdu.

« Raden Zieghart. »

« Hein ? Ah, oui ! »

« Le duel à l'épée s'est terminé par ta défaite. »

« Ah, aah… »

Raden, qui réalisait enfin sa défaite, trembla.

« Raden Zieghart, respecte la condition du duel à l'épée. Agenouille-toi et excuse-toi auprès de Sylvia et des servantes. »

« G-grand-père ! »

Raden secoua violemment la tête et s'agenouilla devant Glenn au lieu de Sylvia.

« Je suis un membre de la lignée directe avec la qualification d'épéiste. Comment pouvez-vous me demander de m'agenouiller devant des servantes qui ne sont même pas des collatéraux ? »

« C'est toi qui as fait cette promesse. Puisque tu as perdu le duel à l'épée, tu dois tenir ta promesse. »

« Grand-père, je-je… »

« Nous sommes lors d'un événement officiel. Appelle-moi mon seigneur. »

« M-mon seigneur ! S'il vous plaît, pardonnez-moi ! Je peux gagner la prochaine fo… »

« Tu ne devrais pas demander pardon à moi, mais à elles. Tiens ta parole en tant que membre de la lignée directe de Zieghart, Raden Zieghart. »

Glenn fronça les sourcils. L'atmosphère tendue devint encore plus sinistre. Des frissons apparurent sur son avant-bras, comme si une tempête allait éclater.

« Ugh… »

Le corps entier de Raden trembla, écrasé par la pression de Glenn. Il regarda son père, Balder, mais celui-ci secoua également la tête.

‘Maudit soit-il ! Maudit soit-il !’

Il jura intérieurement. Tout était la faute de Raon. Ce salaud avait tout gâché.

‘Je vais te tuer, quoi qu'il arrive ! Même si je dois tout abandonner, je te tuer… ugh !’

Ses cheveux se dressèrent en voyant Raon debout. Son cœur battait si fort qu'il ne pouvait pas croiser son regard.

« Keuh… »

Tout son corps lui faisait mal à cause des coups qu'il avait reçus de Raon. Ses poumons se contractaient tellement qu'il ne pouvait pas respirer, et il avait trop peur de regarder dans ses yeux.

‘P-peur ? Ai-je vraiment peur d'un type comme lui ?’

C'était la seule possibilité.

« Argh ! »

Il leva la tête car il ne pouvait pas admettre ce fait, mais son estomac se retourna et il eut envie de vomir dès qu'il croisa le regard de Raon.

C'était une conséquence naturelle, car les arts martiaux qu'il avait appris toute sa vie avaient été vaincus, et il avait été frappé de nombreuses fois même après avoir perdu en termes de pouvoir.

« Va. Va t'agenouiller devant elles. »

« Ugh… »

À cause du regard plus effrayant encore que celui de Glenn, Raden s'avança vers Sylvia sans dire un mot.

‘Je vais tous vous tuer quoi qu'il arrive.’

Bien qu'il ne puisse pas regarder Raon droit dans les yeux, il mordit sa lèvre avec la détermination de les tuer.

« Je-je suis désolé. Je m'excuse. »

Il baissa la tête assez pour cacher qu'il serrait les dents.

« …… »

« Ah… »

Sylvia ne dit rien, et les servantes s'inclinèrent maladroitement en retour.

« Vous n'avez pas besoin de baisser la tête. »

Raon entoura les servantes avec l'aura de la Cultivation des Dix Mille Flammes. La couleur revint sur le pâle visage des servantes.

« Ah… »

« Raon. »

«Monsieur R-Raon. »

« Nous recevons des excuses aujourd'hui. »

Raon calma Sylvia et les servantes, puis s'avança vers Raden.

« Recommence, Raden Zieghart. »

« Qu-quoi ? »

« La condition était de s'agenouiller et de s'excuser. Agenouille-toi et baisse la tête. »

« Es-tu vraiment pas dans ton état normal ? Après cela, je vais… »

« Recommence. »

« Keuh ! »

La voix de Raon devint plus profonde, et Raden commença à trembler. La peur envers Raon s'était gravée dans son corps.

« Ugh… »

Raden regarda autour de lui, mais personne ne pouvait l'aider. C'était comme si le regard effrayant de Glenn l'incitait à continuer.

« Ah… »

Raden mordit sa lèvre avec les quelques dents qu'il lui restait et s'agenouilla.

« Je-je suis désolé. »

« Dis-leur ce que tu as fait de mal. Je suis sûr que je t'ai appris ce que c'était. »

Il avait raison. Il lui avait dit quel était le problème chaque fois qu'il le frappait avec son poing et son épée. Comme cela faisait trop mal, il se souvenait de chaque chose.

« J-J'ai envoyé une fausse lettre, piétiné des fleurs, craché sur sa main, frappé la joue de la servante, lui ai donné un coup de pied. J'ai cherché des problèmes au bâtiment annexe de manière unilatérale. Je-je suis

désolé... keuh. »

Parce que sa fierté était brisée tout en étant écrasée par la peur dans son état blessé, il s'évanouit à nouveau.

« Ça va. »

Raon sourit aux servantes dont les visages étaient bleus d'inquiétude.

« Je vais m'assurer que personne ne puisse embêter le bâtiment annexe, alors ne vous inquiétez pas. »

« Sniff... »

« Sniff ! »

Les servantes éclatèrent finalement en sanglots.

« Raon... »

Sylvia mordit sa lèvre et serra fermement la main de Raon.

« Mon seigneur, il y a encore une autre condition. Je veux que vous la confirmiez personnellement. »

« Bien sûr. Mais avant cela... »

Le regard effrayant de Glenn se dirigea vers Balder.

« Je dois m'occuper de la personne qui a interféré avec le noble duel à l'épée. »

tags: Lire le manga The Reincarnated Assassin is a Genius Swordsman – Novel Chapitre 96, BD The Reincarnated Assassin is a Genius Swordsman – Novel Chapitre 96, lire The Reincarnated Assassin is a Genius Swordsman – Novel Chapitre 96 en ligne, The Reincarnated Assassin is a Genius Swordsman – Novel Chapitre 96 chapitre, The Reincarnated Assassin is a Genius Swordsman – Novel Chapitre 96 chapitre, The Reincarnated Assassin is a Genius Swordsman – Novel Chapitre 96 haute qualité, The Reincarnated Assassin is a Genius Swordsman – Novel Chapitre 96 scan manga, ,

Commentaire

Chapitre 96